La petite histoire de la bouilloire bavarde : La cocotte en fonte pour faire mijoter ses plats

Ne dites pas qu’elle a un air de gamelle ou une tête de marmite, la cocotte en fonte est unique ! Depuis son invention, elle a révolutionné la cuisine des particuliers comme celle des professionnels. Cette pièce maîtresse, qui a si bien évolué avec son temps, est reconnue pour ses performances culinaires et sa résistance.

Histoire d’une indétrônable icône, qui n’est pas prête de rendre son tablier !

La cocotte en fonte : histoire d’une icône culinaire

* La cocotte en fonte existait déjà au Moyen Age sous les traits d’un pot ! Un « faitout » en cuivre ou en fer posé à même les braises pour mijoter les mets.

* Au début du XIXe siècle, la cocotte en fonte remplace la braisière, grosse marmite, en cuivre étamée ou en terre cuite, destinée au braisage des grosses pièces de viande. Les premières cocottes sont fabriquées en fonte d’acier noire, un matériau brut qui diffuse bien la chaleur mais qui se casse et rouille.

* En 1924, c’est la rencontre de deux hommes, deux industriels, qui va chambouler l’histoire de la cocotte en fonte. Armand Desaegher, spécialisé dans la fonte et Octave Aubecq, spécialiste en émaillage. Ils décident de se lancer dans la création d’une fonderie destinée à l’émaillage des ustensiles de cuisine.

* 1925, les deux associés créent la société Le Creuset dans l’Aisne. La même année, la première cocotte en fonte émaillée fait son entrée dans les foyers français 

* 1975 : création par Francis Staub de la cocotte Staub, marque qui deviendra la référence des plus grands chefs à travers le monde, dont Paul Bocuse.

La cocotte en fonte : les raisons d’un succès

La fonte émaillée pour une cuisson douce et régulière

* La fonte est un excellent conducteur de chaleur. Elle répartit de manière homogène la chaleur en l’emmagasinant lentement, pour la restituer doucement. Un atout majeur en cuisine qui permet de contrôler et de gérer la cuisson des aliments.

Plus de goût : cette cuisson douce conserve aux aliments tous leurs bienfaits nutritionnels. Le couvercle hermétique, lui, empêche l’évaporation de la vapeur d’eau pour concentrer les saveurs.

* La fonte est résistante. Elle supporte les très fortes températures comme les plus basses, est adaptée aux feux vifs comme aux feux doux.

* La fonte est compatible avec tous les feux y compris l’induction.

* La fonte est le plus souvent émaillée (noir ou brillant). Ce revêtement neutre et pur garantit protection culinaire, hygiène et entretien facile.

Un design intemporel Le style épuré de la cocotte, proposé aujourd’hui dans une palette de couleurs très tendance, sied à toutes les déco de cuisine, classiques ou contemporaines. Désormais, la cocotte se décline en mini, en fonte ou en céramique, pour un service à table ludique et original.

Bon à savoir : choisissez bien la forme de votre cocotte. Ovale, pour la cuisson de vos pièces de viandes ou volailles. Ronde, pour vos plats en sauce type blanquette de veau. 

cocotte de rates au piment d'Espelette SAKARI 

 500 g de pommes de terre ratte

4 tranches de jambon de Bayonne Pétricoréna,

4 cà s d’huile d’olive,

4 gousses d’ail,

piment d’Espelette SAKARI, Pétricoréna

sel.

Précuire les rattes avec leur peau pendant 10mn à l’eau bouillante salée,

Couper le jambon en lamelles;,

Répartir les rattes dans 4 mini-cocottes avec 1 cuillère à soupe d’huile d’oilve,

Tourner pour enrober les pommes de terre; ajouter l’ail pelé et émincé et les lamelles de jambon,

Saler peu et parsemer de piment d’Espelette.

En fourner les mini-cocottes couvertes pour 20 mn à 210° en remuant en cours de cuisson.

Servir bien chaud.

cocotte-de-rattes

Recette du blog http://www.bouilloirebavarde.com