« La vie est comme une boîte de chocolats, tu sais jamais sur quoi tu vas tomber ! »

(Forest Gump dans Forest Gump)

Txokolate pour les basques, Chocolate pour les Espagnols et les Anglophones, Cioccolato pour les Italiens, déjà xocoatl pour les Aztèques qui associaient le chocolat à Xochiquetzal, déesse de la fertilité.

Et oui, le chocolat est un aliment des plus complexes, et outre ces nombreuses vertus énergisantes, antioxydantes, anti-caries ( !), et sa richesse en magnésium, le chocolat est aussi aphrodisiaque. Il contient en effet de la phényléthylamine, molécule qui stimule la fabrication de la dopamine.

Voilà de quoi déculpabiliser tous les gourmands : le chocolat, c’est bon pour la santé !

Mais, il y a chocolat et chocolat.

Le chocolat noir, ou chocolat fondant, ou chocolat amer.

Il contient au moins 34 % de cacao et est obtenu en mélangeant du cacao avec du beurre de cacao et du sucre. Son amertume dépend de sa teneur en cacao et de la variété du cacao utilisé.

Le Chocolat au lait

On ajoute à la préparation précédente du lait en poudre ou du lait concentré. Il contient entre 10 et 40 % de cacao aux Etats-Unis, au moins 25 % en Europe et jusqu’à 45 % dans certains établissements prestigieux.

Le chocolat de couverture

C’est un chocolat noir ou au lait contenant 32 % au moins de beurre de cacao, ce qui le rend très fluide pour réaliser les enrobages.

Le Chocolat blanc

C’est une préparation à base de beurre de cacao, sucre, lait et arômes.

L’introduction du chocolat en France est du à la migration vers Bayonne de juifs espagnols et portugais fuyant l’Inquisition.

Ils vivent et installent leurs fabriques de chocolat dans le quartier St Esprit, qui ne fait pas encore partie de Bayonne. Ils travaillent le chocolat avec des épices : cannelle, piment, vanille, muscade… et ce goût des épices resté vivace en Espagne va devenir la marque de fabrique du chocolat de Bayonne. Peu sucré, amer, souvent riche en cannelle, croquant avec de petits éclats de cacao, tel est le chocolat de Bayonne avant l’ère de l’industrialisation.

Sources de l’article : Xokolate le chocolat basque de julie Darieu et Wikipedia.

Notre sélection de chocolats : les chocolats de chez Laia à Saint Etienne de Baigorry

chocolat-piment-espelette

Les chocolats Laia sont faits en petites quantités, ce qui permet de toujours assurer leur fraîcheur.

Fabriqués à partir de chocolats de couverture de grands crus, de crème 35% et d’ingrédients de première qualité, ils ne contiennent aucun gras trans.

Avec une grande variété de saveurs, passant des plus classiques aux plus inusitées, nos chocolats combleront tous les fins palais.